Les aiguilles de Port Coton à Belle-Île-en-Mer

C’est l’un des endroits incontournables à visiter pour celui qui se rend à Belle-Île-en-Mer : les aiguilles de Port Coton…

Les Aiguilles de Port Coton au coucher du soleil

Vous êtes arrivés à Belle-Île-en-Mer, la plus grande des îles de Bretagne, dans le sud du Morbihan. Rendez-vous sur la commune de Bangor, après être passé près du grand phare de Kervilahouen, votre route se termine par un parking qui les surplombe. Entre les îles Baguenères et port Goulphar, sur la côte sauvage, ces rochers de plus de 30 mètres de haut, ont inspiré notamment le peintre Claude Monet qui les a immortalisés sur plusieurs toiles lors de sa venue à Belle-Île-en-Mer.

Port Coton Belle Ile
Port Coton à Belle-Ile-en-Mer au coucher du soleil

L’appellation Port “Coton” vient de l’écume qui parfois, lors de coups de vent, forme des flocons rappelant alors le coton, comme sur la photo ci-dessous, à la pointe des Poulains, à l’ouest de l’île.

Phare des Poulains
Vol de l’écume au Phare des Poulains

Ce panorama est sans doute le plus photographié par les visiteurs, étape obligée des bus touristiques en été. Sous certains angles, certains voient dans les aiguilles de Port Coton des ressemblances avec la silhouette d’un sphynx, le buste de Louis XIV ou encore du Mont Saint Michel…

aiguilles de port coton coucher du soleil belle ile en mer
Aiguilles de port coton au coucher du soleil à belle ile en mer

Un petit sillon escarpé le long de la falaise permet d’accéder à la petite crique de sable grossier de Port Coton. Port Coton est le lieu idéal pour ceux qui veulent admirer un coucher de soleil à Belle-Île-en-Mer. Autour du site, rien que de la pelouse littorale où vous trouverez l’Armérie maritime, de la bruyères et de l’ajonc. En effet, les vents, les embruns et le sel ne permet pas la pousse d’arbres ou d’arbustes

Les oiseaux que vous pourriez apercevoir en vous rendant aux Aiguilles de Port Coton :
le goéland argenté, brun ou marin (comment les reconnaître?).

Goéland à Port Coton
Goélands à Port Coton, Belle-Île-en-Mer

Le Crave à bec rouge, un cri très reconnaissable, souvent en groupe. Belle-Île abrite la plus grosse population littorale française.

Vous aurez surement marqué un arrêt au Grand phare (ci-dessous), 52 mètres de haut (247 marches), construit entre 1829 à 1835 et mis en service en janvier 1836. Curieux de le voir éloigné d’1km des falaises de la côte, c’est en raison de la roche friable que l’on retrouve sur l’île. La roche schisteuse témoigne du passé volcanique de Belle-Île. Un phare avec un feu à 2 éclats blancs qui a encore ses gardiens!

Phare de Kervilahouen ou Goulphar
Phare de Kervilahouen ou Goulphar

Ne manquez pas non plus la sirène de Belle-Île (ci-dessous), en longeant le sentier côtier proche des Aiguilles, en direction de Goulphar.

Voie lactée à Belle Ile en Mer
Voie lactée à Belle Ile en Mer

Leave a reply

0 Comments

Your email address will not be published.

Close